Canton de Rennes 3 : Votez Valérie COUSSINET et Nil CAOUISSIN

Les candidat-e-s

Valérie COUSSINET, 46 ans, conseillère clientèle et Nil CAOUISSIN, 23 ans, demandeur d'emploi en formation et porte-parole de l'UDB sont les candidats titulaires pour le canton de Rennes 3 (le Blosne).

Ils sont accompagnés par deux remplaçant-e-s : Nicole LOGEAIS, 68 ans, professeure retraitée et Gael BRIAND, 30 ans, rédacteur en chef du journal le Peuple Breton.

Pour agir pour l'égalité territoriale, ils portent la revendication d'une Assemblée de Bretagne fusionnant les cinq départements bretons et la Région. Attachés aux droits des travailleurs, ils demandent également que le conseil d'administration de PSA soit ouvert aux ouvrier-e-s et aux élu-e-s des collectivités.

Nil CAOUISSIN

Valérie COUSSINET



NOTRE PROGRAMME
  Circu Rennes 3 - 39 078 ex-1Circu Rennes 3 - 39 078 ex-2

Nous nous présentons à cette élection avec la volonté de porter les valeurs de la gauche bretonne et de mettre les nombreux atouts de la Bretagne au service de tous :

Un atout à préserver, celui du partage des richesses, entre territoires et entre individus. Aussi, nous nous opposons à la métropolisation qui pousse les plus pauvres vers les périphéries. La croissance des grandes villes ne peut pas continuer à l’infini. Nous sommes favorables à la mixité sociale alors que la métropolisation créée une fracture, territoriale et salariale.

Un atout pour bien vivre ensemble, celui de la solidarité bretonne. Nous proposons la création d’une collectivité à statut particulier, l’Assemblée de Bretagne, qui fusionnera le Conseil régional et les cinq conseils départementaux bretons, Loire-Atlantique incluse.

Un atout à renforcer, celui du soin que nous portons aux personnes isolées. La solitude est aujourd’hui un mal touchant tout le monde, aussi bien les personnes âgées que les personnes handicapées ou les familles mono-parentales. L’Assemblée de Bretagne pourra résorber cette fracture.

Un atout pour l’emploi, la diversité de nos petites et moyennes entreprises, pour lesquelles nos institutions doivent être adaptées : les collectivités locales sont mieux placées que l’État centralisé pour créer de l’emploi car elles comprennent mieux leurs besoins. Que fait l’État pour PSA-La Janais par exemple qui a perdu 8000 salariés en 10 ans ? Nous souhaitons que le Conseil d’administration de PSA soit ouvert aux élus des collectivités territoriales et aux ouvriers. L’accès à l’emploi doit être une priorité. L’insertion sociale est à ce prix.

Un atout à cultiver, celui de la singularité bretonne. Généraliser l’offre d’enseignement bilingue (de la crèche à l’université), appuyer le réseau associatif, c’est offrir une identité positive où chacun peut se retrouver.

Un atout à développer, le potentiel d’énergies renouvelables disponible sur place. Investir dans leur utilisation, c’est lier emploi local et écologie. Au contraire, l’Etat privilégie toujours le nucléaire ! Nous voulons réduire la consommation d’électricité des habitants et la produire le localement plus possible.

C’est parce que nous avons confiance dans nos atouts collectifs que nous nous engageons auprès de vous. Les Bretons peuvent mettre en œuvre les solutions aux défis de notre temps. Il ne nous manque que le pouvoir d’en décider nous-mêmes !


L'ÉQUIPE
blockimage

De gauche à droite : Valérie COUSSINET (titulaire), Nil CAOUISSIN (titulaire), Gael BRIAND (suppléant), Nicole LOGEAIS (remplaçante)