Canton de Treguier : Votez Gwenael HENRY et Roselyne LE MOULEC

Les candidat-e-s

Titulaires :

- Gwenael HENRY, 55ans, gérant de société.

- Roselyne LE MOULEC, 45 ans, institutrice bilingue en formation

Remplaçant-e-s :

- Béatrice COCHE, 60 ans, retraitée des affaires maritimes

- Didier THOMAS, 61 ans, retraité de la télévision

Gwenael HENRY

Roselyne LE MOULEC



Notre programme :

| Source : La presse d'Armor du 19/02/2015

Coutumier des campagnes électorales, le parti politique breton a déjà lancé début janvier ses candidats dans la bataille pour l’élection départementale du canton de Tréguier.

En première ligne, on trouve Gwenaël Henry de Lézardrieux. Le gérant de société de 55 ans est accompagné de Roselyne Le Moulec de Camlez. En formation breton, la Trégorroise de 45 ans envisage de devenir institutrice. Le binôme sera suppléé par Béatrice Coché de Lézardrieux, 61 ans, retraitée de la Marine marchande, Lézardrieux, et Didier Thomas de Plouguiel, 61 ans, retraité de la télévision.

Leur programme tourne autour de trois projets structurants : « Un port en eaux profondes à Keraret, du carburant pour l’agriculture, la voiture à 2 € les 100 km. »

Soutenu depuis 1979 par l’UDB, le port de Keraret, selon les candidats, pourrait être une alternative aux transports routiers. De quoi permettre d’économiser du gasoil, en voie de raréfaction, et créer des emplois sur le canton. Le parti souhaite ardemment relancer les études sur ce dossier. De même, dans une logique d’autonomie, les candidats proposent de consacrer 8 % de la surface agricole du canton (16 010 ha) à la culture du colza. Une plante miracle qui permettrait de produire du carburant pour les engins agricoles, fournir du fourrage pour les animaux et du combustible pour se chauffer. Leur idée, à terme, serait de construire une usine à huile, à l’image de Ménergol dans le Ménez.

Enfin, le parti souhaite développer une chaîne de fabrication de voitures à air comprimé. Un concept développé dans le sud de la France qui vise à commercialiser des voitures vendues entre 3 000 à 5 000 euros. La construction de l’usine évaluée à 13 millions d’euros générerait de l’emploi sur le canton et faciliterait la mobilité dans les campagnes. « Limportant est de créer de lactivité, de lemploi et de la richesse sur le canton » ont rappelé les titulaires.

Pour en savoir plus sur le programme de l’UDB : www.facebook.com/treger.uhel


L'équipe
blockimage

De gauche à droite : Gwenael HENRY (titulaire), Béatrice COCHE (remplaçante), Roselyne LE MOULEC (titulaire), Didier THOMAS (remplaçant)